fbpx
Prothèse mammaire Tunisie

La prothèse mammaire en Tunisie au secours des petits seins 

Une poitrine trop plate ou dégonflée soit par des grossesses successives, soit naturellement peut créer un malaise psychologique plus ou moins important. Une opération de chirurgie esthétique pour la pose d’une prothèse mammaire Tunisie est la meilleure solution envisagée car l’augmentation mammaire avec prothèse a fait ses preuves.

La prothèse mammaire, une fois posée va augmenter harmonieusement le volume des seins s’il est considéré comme étant insuffisant. Généralement, le choix de la prothèse se fait conjointement entre la patiente et le chirurgien, ce dernier pouvant être de très bon conseil.

Pourquoi recourir à l’augmentation mammaire ?

De nos jours, les seins ne sont plus cachés ce qui incite à solliciter de plus en plus des modifications de leur aspect. Toute femme cherche à montrer des seins sans se sentir gênée parce qu’ils sont trop petits.

Dans ce cas, la chirurgie esthétique est d’un grand secours car elle seule peut modifier le volume d’une poitrine. C’est vrai que cette intervention comporte des risques liés soit à l’intervention elle-même soit à l’anesthésie. C’est pour cela que la décision de recourir ​à ce type d'opération doit être dûment réfléchie. C’est d’ailleurs pour cette raison  que le chirurgien va apporter son aide dans cette prise de décision.

La prothèse mammaire en Tunisie : Déroulement de l’intervention

Une prothèse mammaire est sollicitée en cas d’augmentation des seins. La question qui se pose serait alors de savoir comment peut-on définir un volume de seins inférieur à la normale. Des seins trop petits sont dus principalement à un développement inadapté de la glande mammaire, une grossesse ou un amaigrissement. Ceci sans compter que cette diminution du volume des seins peut être accompagnée d’une ptose. Dans ces cas précis un implant mammaire va modifier la forme des seins, le galbe et le volume.

Cette enveloppe de silicone dont la forme est ronde  ou en poire sera insérée dans les seins de la patiente et il existe de différentes tailles et formes pour être adaptées à tous les cas.

Comment choisir son implant mammaire ?

Le volume et le galbe de la prothèse seront choisis en fonction des désirs de la patiente. Mais le chirurgien va en premier lieu l'aider dans son choix et optera lui-même la voie de mise en place selon la morphologie thoracique de la patiente. Il existe principalement deux types de prothèses qui sont :

  • Les prothèses anatomiques : Ce sont les implants qui reproduisent la forme naturelle du sein à savoir en goutte ou en poire. Ils ont pour inconvénient le risque de rotation mais ce risque est vraiment exceptionnel. Ce type d’implant est idéal pour les femmes minces avec des tissus qui ne sont pas épais avec peu de glande mammaire.
  • Les prothèses rondes : Ce genre de prothèse est choisi par les femmes qui cherchent un décolleté plus pigeonnant et un aspect bombé dans la partie haute de la poitrine. Cette prothèse a pour principal avantage de ne pas avoir d’altération de la forme du sein car cette prothèse est hémisphérique.

Composition des prothèses mammaires

  • Les implants les plus utilisées sont constitués d’une enveloppe de silicone qui contient un gel de silicone assez cohésif pour un toucher naturel et agréable sans compter que le résultat est plus esthétique et harmonieux. Il ne faut pas s’inquiéter des effets de ces prothèses car elles ne provoquent aucune affection maligne, ni de maladie auto-immune.
  • Il existe d’autres prothèses mammaires qui sont pré-remplies de sérum physiologique et qui donc ne vont pas nuire à la santé des patientes. Par contre le principal inconvénient est que parfois, ce type d’implant peut impliquer des vagues légères et inesthétiques en cas où l’épaisseur cutanée est faible.
  • Les implants mammaires en hydrogel qui sont composées principalement d’eau gélifiée et donc résorbable par l’organisme en cas de rupture de l’enveloppe.

La pose des​ implants mammaires  

La mise en place des prothèses peut être effectuée par 3 voies différentes : 

  • La voie axillaire : C’est la voie située dans le pli naturel de l’aisselle et c’est la plus utilisée en cas de première augmentation mammaire. Si les patientes optent pour cette technique, c’est parce qu’elle n’induit pas de cicatrices sur les seins. Par contre cette option est à éviter si le sein présente un affaissement  ou une distension cutanée.
  • La voie sous-mammaire : Cette prothèse va être mise en place via une incision dans le sillon sous-mammaire. Cette technique  laisse moins de cicatrice au cas où la patiente présente une ptôse ou un volume mammaire assez important.
  • La voie hémi-aréolaire inférieure est une technique selon laquelle le chirurgien va insérer l’implant via une incision dans la zone aréolaire ce qui permet de camoufler la cicatrice dont la couleur va se confondre avec celle de l’aréole.

Quel que soit la voie utilisée, le chirurgien va positionner les implants derrière la glande  mammaire, en avant ou en arrière des muscles pectoraux. L’intervention de chirurgie mammaire va durer de 40 minutes à 2h30. Cela dépend de la voie d’implantation choisie et la disposition des implants.

Le bon volume des prothèses mammaires

Le volume moyen d’une prothèse mammaire posé en France est de 300 cc. Toutefois, les femmes désireuses de recourir à ce type d’intervention ne savent pas automatiquement ce que signifient ces unités de mesure. C’est pour cela qu’il faut réfléchir  honnêtement au genre de poitrine voulue au risque d’être déçu par des seins trop gros ou trop petits. Avant tout, la patiente doit d’abord se demander si elle désire quelque chose d’élégant et naturel ou une poitrine pigeonnante. Pour donner un aperçu du résultat d’une augmentation mammaire, les chirurgiens disposent d’un implant test qu’ils glissent dans le soutien-gorge de la patiente pour se rendre compte du résultat. C’est pour cela que le mieux serait d’apporter un T-shirt blanc en col V qui permettra de donner une bonne idée de l’augmentation des seins et de son impact sur le décolleté et la silhouette.

Prothèse mammaire Tunisie

Les suites opératoires de l’intervention

Après l’intervention d’augmentation mammaire, le chirurgien va poser un pansement compressif afin d’éviter tout risque d’hématomes et d’œdèmes. Ce n’est que le lendemain que la patiente troquera son pansement contre un soutien-gorge adapté à cet effet pour le porter pendant plusieurs semaines ce qui va maintenir entre autre les compresses sur la poitrine.

Il est fort possible que des douleurs apparaissent les premiers jours qui suivent l’intervention qui se résorbent rapidement par des antalgiques sans compter les ecchymoses ou quelques difficultés à lever les bras.

La patiente ayant subi une augmentation mammaire doit éviter l’exposition des cicatrices au soleil pendant ​une période de 4 mois. Sinon la reprise du sport demande​ une période plus longue. L’arrêt de travail est obligatoire et sera d’une durée de 5 à 10 jours.

Les complications possibles

Les complications qui peuvent survenir sont très rares et sont en rapport avec l’opération ou avec les implants.

Les complications générales liées à la chirurgie

  • Les accidents thrombo-emboliques qui peuvent être évités par l’arrêt de la pilule un mois avant l’intervention, le port de bas de contention, le lever précoce et le traitement anti-coagulant.
  • L’hématome : Il est généralement du au saignement de la zone  opérée. C’est pour cela qu’il faut arrêter les médicaments facilitant les saignements comme l’aspirine et les anti-inflammatoires ainsi que les anticoagulants oraux.
  • L’épanchement lymphatique qui peut conduire à des ponctions répétées ou une réintervention pour un drainage
  • Une infection est certes exceptionnelle mais possible et peut même conduire à une autre intervention pour sauver l’implant infecté.
  • Une désunion des cicatrices de manière précoce peut tout aussi bien nécessiter une autre intervention.
  • Un pneumothorax par brèche pleurale est rare mais tout à fait possible
  • Des modifications de la sensibilité sont fréquentes et disparaissent avec le temps
  • Une nécrose partielle de la glande ou de la graisse mammaire peut entrainer une reprise chirurgicale
  • Des troubles de cicatrisation qui nécessitent des traitements spécifiques
  • Des possibilités d’imperfections de résultats comme l’asymétrie ou la correction insuffisante

Les complications liées aux implants mammaires

  • Une coque fibreuse péri-prothétique qui peut surrvenir même plusieurs années après l’intervention. C’est tout simplement une réaction de l’organisme autour d’un corps étranger que constitue cette prothèse.
  • La rupture ou le dégonflement de la prothèse : La prothèse se dégonfle plus ou moins vite en fonction du type de remplissage. Si cette prothèse contient du sérum physiologique, elle se dégonfle plus ou moins vite. En cas de remplissage part gel de silicone, ce dernier risque de fuiter autour de la prothèse, soit dans la coque fibreuse. C’est pour cela que le passage par la case bistouri n’est pas systématique.
  • La Formation de plis ou de vagues : Ce type de complications est plus observable en cas de prothèse remplie de sérum physiologique et ce phénomène est surtout remarqué sur les patientes maigres et dont les seins naturels sont petits.
  • Les vergetures : Elles peuvent apparaître sur la peau d’un sein implanté notamment en cas de prothèse volumineuse
  • Le Lymphome Anaplasique à Grandes Cellules : Ce risque exceptionnel de cancer du sein est lié aux prothèses macrotexturées.

L’intérêt d’une augmentation mammaire

Après l’opération de chirurgie mammaire, il est possible de constater une amélioration du volume des seins et de leur forme. Les cicatrices sont très discrètes. Par contre il est nécessaire d’attendre de deux à trois mois  pour voir le résultat définitif mais vous aurez plus d’une dizaine d’années pour profiter de vos nouveaux seins.

Il faut rappeler qu’il est tout à fait possible de constater l’apparition d’une asymétrie, des seins trop fermes si les prothèses ont un gros volume ou une forme qui est loin d’être naturelle, des implants perceptibles au toucher ou une ptôse mammaire amplifiée par des prothèses volumineuses.

Prothèse mammaire Tunisie

Les contre-indications pour une augmentation mammaire

L’augmentation mammaire ne peut être effectuée sur des patientes qui présentent les contre-indications suivantes :

  • Des antécédents de phlébite ou d’embolie pulmonaire
  • Le tabagisme qui augmente le risque de nécrose cutanée causant un retard de cicatrisation
  • La prise de contraceptif oral qui doit être arrêtée un mois avant l’intervention.

La pose de prothèse mammaire : Faut-il s’inquiéter ?

Nul ne peut nier que l’implant mammaire a fait couler beaucoup d’encre ces dernières années et il faut avouer que les raisons sont nombreuses :

  • Le risque de cancer du sein : Depuis 2011, des cas de lymphomes anaplasiques ont été repérés sur des femmes porteuses d’implants mammaires. C’est d’après l’étude réalisée que ce sont les prothèses dont l’enveloppe est texturée de la marque Allergan qui pose problème. L’agence  nationale de sécurité du médicament française a demandé aux plasticiens de privilégier les enveloppes lisses ce qui a incité nos chirurgiens à ​éviter  cette marque 
  • La non-fiabilité des contrôles : C’est l’affaire des prothèses mammaires PIP qui a révélé en plus de l’escroquerie du dirigeant de l’entreprise responsable de la vente de ces produits, la faiblesse des contrôles de qualité. En effet, l’organisme certificateur n’a pas dénoncé la présence de gel de silicone industriel au lieu du silicone médical...
  • Un changement de prothèse tous les 10 ans : Une prothèse mammaire a une durée de vie comprise entre 7 et 10 ans et nous insistons pour le révéler à nos patientes. Toutefois ce détail est omis par certains  médecins pour le révéler aux patientes et elles ne sont averties que sur le fait que l’implant doit être surveillé une fois par an chez son chirurgien.

Les prothèses mammaires : Quand et pourquoi  les changer ?

Il existe de plus en plus de femmes qui ont recours à une augmentation mammaire. Toutefois, après une dizaine d’années en moyenne, la plupart de ces femmes cherchent soit à retirer leurs implants ou les remplacer. Les raisons qui motivent cet acte sont soit vitales et ont un rapport direct avec leur santé, soit d’ordre esthétique.

Changer ou retirer ses prothèses pour raisons de santé

Il est possible qu’après des années, surviennent des complications liés à la pose de prothèses mammaires. Une femme peut à cause d’une augmentation mammaire effectuée quelques années plus tôt, ressentir des douleurs au niveau de sa poitrine. Ceci est dû principalement à une calcification  ou une contraction de la capsule fibreuse. Les seins vont donc durcir de manière anormale et l’intervention rapide est de mise pour mettre fin aux  souffrances des patientes dans ce cas.

La prothèse mammaire n’a pas de durée de vie officielle et les spécialistes du domaine recommandent de la remplacer après une certaine période. L’implant au sérum physiologique dure environ 8 ans et celui en gel de silicone a une durée de vie de 10 à 15 ans. Ceci est dû à la fragilisation des implants. En effet, les risques de fuite ou de rupture augmentent au fil des années. Généralement le sérum physiologique ne représente aucun danger par contre les effets du gel de silicone sont encore mal connus. L’intervention doit donc avoir lieu avant que survienne un problème grave et irréversible.

Les motivations d’ordre esthétique

Un changement d’implants mammaires peut être effectué de manière combinée avec une autre intervention de chirurgie esthétique à l’instar d’une ptôse ou d’un redrapage causé par une perte de poids.

Certaines patientes vont opter pour une nouvelle chirurgie des seins avant la modification de l’ancienne intervention. Elles peuvent soit solliciter un nouveau volume ou une nouvelles forme des seins. Il est tout à fait possible qu’elles cherchent aussi à adopter une technologie  de prothèse  plus récente ou remplacer leurs implants au sérum salin par des implants en gel de silicone.

Ceci sans compter que les prothèses mammaires peuvent se déplacer surtout si leur forme est de type anatomique. Du moment qu’ils ne sont pas ronds, la déformation peut survenir s’ils se déplacent ou tournent et pour corriger ce défaut, il y a lieu de subir une nouvelle opération.

Pour résumer, dans tous les cas le second passage par la chirurgie esthétique pour une augmentation mammaire par implant est inévitable car la durée de vie des prothèses est limitée. Même si aucun problème ne se présente au fil des années, il y a lieu de savoir quel est le moment opportun pour retirer ou changer ses implants.

augmentation-mammaire-avant-apres

Avant / après augmentation mammaire à 6 mois post-opératoires : Le travail est bien fait avec des cicatrices à peine visibles

Pourquoi opter pour la pose d’une prothèse mammaire en Tunisie ?

Une augmentation mammaire avec prothèse en Tunisie coûte 2200 € et nécessite 4 nuitées post-opératoires. Ce tarif est en all inclusive et forfaitaire.

Le coût d’une prothèse mammaire en Tunisie

Généralement, les tarifs pour une chirurgie des seins en Tunisie sont deux fois moins chers que ceux pratiqués en France. De plus ce prix est pratiqué pour un séjour tout compris.

Ce tarif pour une augmentation mammaire avec prothèse en Tunisie couvre donc :

  • L’accueil à l’arrivée  à l’aéroport Tunis Carthage
  • La totale prise en charge à la clinique de chirurgie esthétique
  • Les honoraires du chirurgien et de l’anesthésiste
  • Les médicaments à prendre pendant le séjour
  • Le suivi médical avant et après intervention
  • Les transferts entre l’aéroport – clinique – aéroport

Le séjour pour la pose de prothèses mammaires en Tunisie

Le séjour  associé à une chirurgie esthétique concernant la pose d’un implant mammaire en Tunisie  est important car il est une condition sine qua non de la réussite de l’opération. De ce fait afin d’assurer le maximum de bien être aux patients avant et après l’intervention, notre agence de chirurgie esthétique en Tunisie Elle- esthétique a mis en place une formule d’accueil et d’accompagnement à la hauteur des espérances de la clientèle de tout pays.

Une fois votre formulaire pour une demande de devis rempli et  envoyé, nous vous accordons une assistance téléphonique pour vous aider dans vos choix en termes de prestations et de coûts. Cette assistance est le début de la prise en charge accordée et qui ne se termine qu’à la fin de votre séjour en Tunisie :

  • L’accueil à l’aéroport : Une fois arrivé à l’aéroport Tunis Carthage, un chauffeur vous attendra au niveau de la zone de sortie pour vous accompagner à la clinique de chirurgie esthétique dans une chambre individuelle aménagée luxueusement.
  • L’installation à la clinique : A votre arrivée à la clinique vous serez accueillie par une assistante parlant couramment votre langue qui vous guidera vers la chambre qui vous est destinée pour le dépôt de vos bagages. C’est cette assistante qui vous suivra le long de votre séjour pour s’assurer de votre confort et se chargera en même temps de toutes les démarches administratives à faire en rapport avec votre dossier. Une fois reposée, vous irez directement rencontrer le chirurgien et l’anesthésiste pour tous les examens nécessaires à la vérification de votre état de santé. Et l’absence de toute contre-indication qui empêche la réalisation de l’augmentation mammaire.
  • L’intervention : Le bloc opératoire répond à toutes les normes internationales de sécurité et est équipé du matériel médical adéquat à la réalisation de n’importe quelle opération de chirurgie esthétique. L’équipe médicale  au top des compétences est présente pour épauler le chirurgien.
  • Le retour : Après quelques jours de convalescence, vous serez accompagné par un chauffeur qui s’occupe de vos bagages et vous conduit à l’aéroport. En arrivant dans votre ville d’origine, vous ne serez pas abandonnée à votre sort puisque même si votre intervention se passe en Tunisie, votre suivi post-opératoire est assuré en France avec un médecin  spécialisé dans le domaine de la chirurgie esthétique conventionné avec notre agence.

Les avantages de la pose des implants mammaires en Tunisie

La pose des implants mammaires en Tunisie ne comprend que des avantages. En effet avec les progrès de la chirurgie esthétique, les chirurgiens tunisiens utilisent les techniques de pointe ​ car ils y sont habitués puisque leurs études de médecine et leur expérience ont été effectuées dans les plus grandes cliniques européennes et américaines. Malgré cela, les prix sont très raisonnables et donnent un avantage notable par rapport aux pays européens et particulièrement la France.

A la question de savoir pourquoi les opérations de chirurgie esthétique sont moins chères en Tunisie alors que les résultats et les conditions  sont les mêmes qu’en France, les raisons sont nombreuses et variées dont voici les principales :

  • Des salaires inférieurs à ceux pratiqués en Europe
  • Des valeurs immobilières nettement inférieures
  • Un taux de change favorable
  • La réduction des taxes
  • Pas de bureaucratie ni de paperasse administrative
  • Les fournitures, les équipements et les médicaments sont moins chers qu’en Europe.