Liposuccion du ventre ou abdominoplastie : Que choisir ? 

La liposuccion du ventre va permettre de corriger le contour de la paroi abdominale mais ce n’est pas la seule solution. L’abdominoplastie a tendance à corriger le même type de défauts de la silhouette mais les techniques sont très différentes. Comment choisir donc ? C’est ce que nous allons vous montrer le long de cet article.

Un ventre plat… Le rêve de toutes les femmes ! Malheureusement, c'est une région du corps qui est difficile à corriger. Et beaucoup de femmes, à la recherche d'une solution définitive et radicale, finissent par se demander si la liposuccion du ventre ou l’abdominoplastie ne sont  pas la solution qu’il leur faut. Attention, ce choix ne doit pas se faire sans une réflexion approfondie…

Pourquoi apporter une correction à sa paroi abdominale ?

Les raisons qui poussent des femmes ou des hommes à modifier l’apparence de leur paroi abdominale sont aussi diverses que nombreuses. Mais généralement c’est la honte qui en est la base. En effet, certaines femmes vont passer pour être enceintes, d’autres n’arrivent plus à trouver des vêtements à leur taille et sont souvent gênées vis-à-vis des collègues ou partenaires.

D’autres plaintes sont plus mécaniques au vu  des vêtements qui serrent et  l’apparition des douleurs dorsales qui peuvent apparaitre. Dans le cas d’apparition d’un tablier graisseux, il est possible de rencontrer des problèmes d’hygiène suite à l’encrassement de la peau dans le pli du bas-ventre.

Malgré tous ces problèmes, il faut se mettre en tête que la correction de la paroi abdominale ne permet en aucune manière de perdre du poids. Donc en cas d’excédent pondéral, il y a tout intérêt à commencer à retrouver un poids conforme à sa morphologie car un surpoids augmente les risques de complications et en influence de manière négative les résultats.

C’est pour cela qu’une correction de la paroi abdominale que ce soit par une liposuccion du ventre ou par une abdominoplastie n’est réalisée que si le chirurgien plasticien estime que l’intervention soulagera certainement le patient et qu’il est en bonne condition physique.

La technique opératoire utilisée pour la liposuccion du ventre ou l’abdominoplastie va dépendre de l’examen médical, des avantages et des inconvénients de la technique et les risques qui y sont liés ainsi que l’expérience du chirurgien. De plus et dans certains cas, plusieurs modes de traitement sont applicables et la sélection est réalisée en concertation avec le patient car c’est à lui que revient la décision finale de subir effectivement cette intervention.

Les différentes interventions effectuées pour la correction de la paroi abdominale

liposuccion du ventre ou l’abdominoplastie

Les contre-indications à l’opération

Toute personne passant par le billard pour une intervention de chirurgie esthétique importante doit être en premier lieu en bonne santé. De plus, il existe des maladies qui peuvent augmenter les risques de complications à savoir les problèmes cardiaques, les formes graves d’asthme, la cirrhose du foie ou la prise d’anticoagulants.

La préparation de l’intervention

Pour  la réussite de votre intervention, il est important d’éviter la prise d’anticoagulants, arrêter de fumer 3 à 6 semaines avant l’opération et au moins une semaine après l’intervention car la nicotine augmente le risque de mauvaise cicatrisation de la plaie.

Les techniques opératoires utilisées

Le choix de la technique opératoire pour une liposuccion du ventre  va tenir compte de 3 critères d’une extrême importance :

  • L’élasticité de la peau
  • L’aspect des muscles droits de la paroi abdominale
  • Le degré d’amas graisseux local

La liposuccion du ventre

La liposuccion du ventre est une intervention de chirurgie esthétique qui permet le retrait de la masse graisseuse d’une manière sélective par la technique de l’aspiration. La liposuccion étant pratiquée en profondeur va permettre un retrait à la fois homogène et définitif des cellules graisseuses. Les adipocytes en surplus vont disparaître et ne peuvent donc plus contribuer au système de stockage des lipides.

Le patient dont la peau présente une bonne élasticité cutanée, des muscles abdominaux droits et fermes et un amas graisseux local situé au bas du ventre est celui pour qui la liposuccion du ventre est le meilleur traitement indiqué. Le chirurgien plasticien injecte un sérum dans la zone à traiter et via une fine canule, va aspirer la graisse locale. Il n’y a peu ou pas de risques liés à cette intervention. Les douleurs postopératoires sont minimes et le patient se rétablit rapidement. Les résultats sont généralement satisfaisants. L’intervention est réalisée sous anesthésie locale ou générale et le résultat final est obtenu 3 mois après l’opération.

Les avantages de la liposuccion du ventre
  • L’absence de cicatrices : Elles restent à peine visibles dans la majorité des cas
  • La convalescence est courte et ne dure qu’une semaine
  • Les risques opératoires sont minimes et les complications qui peuvent survenir sont les mêmes que pour toute intervention chirurgicale (saignements, infections…)
Les inconvénients de la liposuccion du ventre
  • Apparition des douleurs pendant la première semaine
  • Apparition d’œdèmes et de gonflements pendant plusieurs semaines
  • La fatigue post-opératoire
  • Aucune exposition au soleil ni activité physique pendant un mois

La mini-plastie de la paroi abdominale

Un patient peut avoir une moins bonne élasticité de la peau, des muscles abdominaux droits mais moins fermes dans la zone du bas-ventre sans compter qu’il montre des amas graisseux au niveau local. Ceci nous amène à dire qu’une mini correction de la paroi abdominale appelée mini-plastie dans le jargon médical doit accompagner la liposuccion du ventre pour un résultat optimum.

Voici donc  comment se passe cette mini-plastie de la paroi abdominale : Le chirurgien va commencer par réaliser une incision transversale au niveau du bas-ventre. Puis il va détacher la peau et les tissus graisseux sous-cutanés de la paroi abdominale jusqu’au nombril. Les deux muscles abdominaux droits sont suturés ensemble au milieu de la paroi abdominale et la couche de peau libérée est retendue vers le bas et recousue après l’élimination du tissu excédentaire. Ce type de traitement est généralement combiné à une liposuccion locale des amas graisseux à proximité. L’avantage de cette intervention est qu’elle est moins invasive qu’une plastie générale de la paroi   abdominale et qu’elle engendre donc moins de cicatrices et permet un rétablissement physique rapide.

La plastie de la paroi abdominale

L’abdominoplastie est une intervention chirurgicale visant à retendre la peau du ventre. Elle va corriger tout ce qui a pu avoir des effets négatifs sur l’esthétique de l’abdomen comme les grossesses, les variations de poids ou l’âge.

Une mauvaise élasticité cutanée ou des muscles abdominaux droits et détendus nécessitent une plastie totale de la paroi abdominale. Le chirurgien plasticien va commencer par une incision transversale sous la ligne du bikini pour détacher la peau et le tissu graisseux sous-cutané jusqu’à la cage thoracique. Le nombril sera détaché de la paroi abdominale et les deux muscles droits sont suturés ensemble au milieu de la paroi abdominale. Par la suite, le tissu excédentaire est éliminé et la plaie recousue.

Enfin, il va être procédé au repositionnement de l’ombilic sur la paroi abdominale qui est remise en tension normale. Cette plastie de la paroi abdominale peut être associée à la liposuccion de la graisse située à proximité. C’est donc le patient qui présente à la fois une mauvaise élasticité de la peau et des muscles droits détendus qui est le candidat idéal pour subir la plastie totale de sa paroi  abdominale. Les résultats définitifs seront remarqués après 6 mois de l’intervention.

Les avantages de la plastie de la paroi abdominale
  • Un ventre plat et tonique
  • L’élimination des vergetures et l’excès de peau abdominale
Les inconvénients de la plastie de la paroi abdominale
  • Une cicatrice horizontale autour de l’ombilic avec parfois une autre verticale et disgracieuse
  • Une infection possible au niveau des cicatrices
  • Principales complications : embolie pulmonaire et phlébite
  • Apparition de douleurs la première semaine
  • Position semi-allongée les premiers jours et un arrêt de travail entre 2 à 3 semaines.

Résection en coin de la paroi abdominale

Il est possible que le patient présente un fort embonpoint et qu’il soit incapable de maigrir tout en souffrant de nombreuses plaies cutanées dues à un tablier graisseux. Pour y remédier, seule la résection en coin de la paroi abdominale est possible.

Dans ce cas, c’est seulement la partie retombante du tablier graisseux qui est enlevée sans pour autant supprimer la peau supplémentaire ni remettre sous tension la peau restante.

Cette intervention a pour avantage d’avoir une petite  cicatrice ce qui a pour avantage de diminuer les risques de  complications. Par contre l’inconvénient est que le ventre va rester assez gros et l’ombilic est parfois enlevé.

liposuccion du ventre ou l’abdominoplastie

Anesthésie et durée de l’intervention

Une correction de la paroi abdominale se déroule généralement sous anesthésie générale. Toutefois la liposuccion du ventre peut avoir lieu sous anesthésie locale et l’anesthésiant se trouve le plus souvent dans la substance injectée avant de pratiquer la liposuccion. L’intervention dure entre 45 et 60 minutes. Par contre si la liposuccion est accompagnée d’une mini-abdominoplastie la durée est plus longue et est comprise entre 60 et 75 minutes et une abdominoplastie totale de 90 à 120 minutes.

Précautions postopératoires

Généralement après toute intervention de  liposuccion et notamment la liposuccion du ventre, le patient va porter une gaine de contention. Cette gaine est obligatoirement sur mesure. Son rôle est d’exercer une pression sur la zone traitée de suite après l’intervention pour limiter les ecchymoses et obtenir à plus long terme une diminution de taille proportionnelle dans toute la zone  traitée. La gaine de contention est portée de 3 à 6 semaines.

Par contre l’abdominoplastie requiert le port d’un corset spécial ou une gaine de contention. Le patient doit rester alité, genoux pliés pendant plusieurs jours pour éviter les tensions au niveau de la cicatrice. Le corset va être porté entre 3 et 6 semaines surtout dans le cas d’une suture de deux muscles droits de la paroi abdominale entre eux.

Toujours dans le cas d’une abdominoplastie, des drains vont être placés dans la zone opérée pour éliminer les sérosités et le sang excédentaires de la plaie et ils sont enlevés seulement après 2 à 3 jours.

Complications

La liposuccion du ventre peut engendrer quelques ecchymoses plus ou moins importantes mais les infections des plaies sont rares. Dans le cas d’une abdominoplastie l’apparition d’ecchymoses est la complication la plus fréquente alors qu’une infection de la plaie est très rare. De plus quelques cas de mauvaise cicatrisation sans conséquence majeure sont constatés.

Sinon la thrombose est une complication qui peut survenir après une liposuccion ou une abdominoplastie mais elle est très rare. D’ailleurs ce risque est établi à environ 1%. Sinon une thrombose n’est pas bénigne puisqu’elle risque d’entrainer une embolie pulmonaire. Il faut rappeler que l’excès pondéral de la cigarette est un facteur de risque d’embolie pulmonaire à ne pas sous-estimer.

Les résultats

La zone traitée par une liposuccion peut dans certains cas afficher des ecchymoses qui ne restent que quelques semaines avant de disparaitre. Le résultat final ne peut être remarqué avant 6 à 12 semaines. Par ailleurs quelques différences pas trop perceptibles peuvent apparaitre dans l’épaisseur du tissu graisseux sous-cutané. Quant aux petits trous qui résultent des piqures nécessaires à la liposuccion, ils ne sont pas visibles et forment une mini cicatrice.

Sinon après une abdominoplastie, le ventre devient plat après l’intervention. La cicatrice horizontale du bas du ventre va s’élargie un peu après une période déterminée et risque de devenir rouge et épaisse. Par la suite elle va s’aplatir et blanchir mais elle a tendance à rester visible. Quant à la cicatrice autour de l’ombilic, elle est en général invisible. Pour éviter les cicatrices disgracieuses sur le corps, il est pratique de les enduire de crème pendant quelques mois pour les assouplir.

Il faut savoir aussi que la peau détachée d’une grande partie du ventre pendant l’opération va faire en sorte que les sensations cutanées à ce niveau tendent à disparaitre. Bien sûr il en résultera une sensation au toucher un peu curieuse au début jusqu’au retour des sensations l’année qui suivra.

liposuccion du ventre ou l’abdominoplastie
liposuccion du ventre ou l’abdominoplastie

Liposuccion du ventre et abdominoplastie : Une intervention 2 en 1

Il est tout à fait possible de combiner les deux interventions à savoir une liposuccion du ventre et une abdominoplastie. Toutefois sachez qu’il faut prendre certaines précautions. C’est pour cela que nous allons vous expliquer ce qu’il faut faire jour par jour avant et après l’intervention pour la réussite totale de l’opération :

Avant l’intervention

  • Faites tous les achats en rapport avec votre intervention comme la gaine de contention, les antalgiques pour éviter les douleurs postopératoires, les pansements.
  • Arrêtez de fumer un mois avant l’opération et ne prenez ni anti-inflammatoire, ni aspirine 10 jours avant l’intervention
  • Pensez à demander un congé à votre employeur : Du moment que l’intervention n’est pas prise en charge par la sécurité sociale, il n’est pas possible de profiter d’un congé de maladie.
  • Réservez une infirmière pour changer vos pansements dès votre retour

Après l’intervention

  • Vous somnolerez toute l’après-midi
  • Restez en position semi-assise avec les genoux fléchis pour limiter la douleur
  • Mobilisez vos pieds et vos jambes pour limiter les risques de phlébite

La sortie

  • Elle a lieu généralement le surlendemain de l’intervention après le retrait des drains
  • N’oubliez pas que vous devrez être accompagné le jour de votre sortie car vous ne pourrez pas conduire

Le retour au domicile

  • Prenez vos antalgiques pour éviter à la douleur de s’installer
  • La gaine de contention est à porter pendant 6 semaines en continu
  • Portez des vêtements amples pendant une semaine

La reprise des activités

  • Les douches peuvent être prises dès votre retour si les pansements sont imperméables
  • Les bains sont à prendre dès la disparition des croûtes
  • La reprise d’une activité sportive ne peut se faire que 2 à 3 mois après l’intervention
  • Pas de charges lourdes pendant au moins un mois

Ce qui est normal

  • La fatigue qui dure d’une semaine jusqu’à un mois
  • Un écoulement par l’orifice du drain pendant quelques jours
  • Des œdèmes et des ecchymoses
  • Une peau de ventre qui parait endormie pendant quelques mois
  • Un ventre dur pendant plusieurs semaines

Les problèmes pouvant survenir

  • Une fièvre de plus de 38° avec une plaque rouge et chaude sur le ventre
  • Ecoulement abondant et nauséabond signe d’une infection
  • Une douleur au niveau du mollet signe de phlébite ou d’essoufflement pour cause d’embolie pulmonaire
  • Nécrose
  • Sensation de poche de liquide au niveau du ventre.

Liposuccion et abdominoplastie : Quelles différences ?

L’abdominoplastie et la liposuccion diffèrent à tous les niveaux :

Au niveau des régions du corps ciblées, la liposuccion peut viser plusieurs parties du corps alors que l’abdominoplastie ne cible que les parties rattachées à l’abdomen. De plus les deux interventions n’ont pas les mêmes objectifs du moment que la lipoaspiration va éliminer la graisse dans différentes parties du corps dont le ventre tandis que la plastie abdominale permet de reprendre un ventre plat.

Généralement la liposuccion est réalisée le plus souvent avant une abdominoplastie. En effet, c’est après le retrait de la graisse abdominale que se produit le relâchement de la peau provoquant des plis sur le corps. Pour y remédier l’abdominoplastie est recommandée.

D’une manière plus générale l’abdominoplastie est nécessaire pur toute personne ayant perdu du poids ou dont le ventre est déformé par plusieurs grossesses. De là il peut en résulter un pendulum ou tablier quand le ventre recouvre la partie pubienne. Cette situation sera traitée d’abord par une liposuccion ventrale pour que les graisses soient aspirées et ensuite le chirurgien passera à l’abdominoplastie pour une réparation musculaire.

C’est pour cela qu’il ne faut en aucun cas mettre en concurrence les deux interventions car leurs objectifs sont différents et pour mieux fixer votre choix, une consultation avec un chirurgien plasticien est recommandée.

Liposuccion du ventre et abdominoplastie : Prise en charge

La liposuccion du ventre, faite de manière isolée n‘est pas prise en charge par la sécurité sociale car il s’agit d’un acte de chirurgie esthétique pure et reste donc à la charge du patient.

La seule exception de prise en charge est quand la liposuccion du ventre est associée à une plastie abdominale. Quant à l’abdominoplastie, son remboursement s’effectue sous certaines conditions : présence d’un tablier abdominal à titre d’exemple.

Liposuccion ou abdominoplastie : quelle intervention  choisir et pourquoi ?

Vous avez pu comprendre donc que la liposuccion du ventre et l’abdominoplastie sont deux interventions différentes qui s’adressent à un public différent. L’abdominoplastie est généralement considérée comme un dernier recours plutôt qu’une alternative quelconque. La liposuccion est pratiquée en ambulatoire et ne nécessite qu’un jour d’hospitalisation alors que l’abdominoplastie est une intervention chirurgicale au vrai sens du mot. Pour un résultat optimal de votre silhouette, les deux interventions doivent être combinées mais il est recommandé une hygiène très stricte pour minimiser les risques de rechute.

Toutefois avant de faire votre choix sur la technique qui sera utilisée pour vous assurer un ventre plat, il faut commencer par un examen et une évaluation de votre peau. Ceci va définir la qualité de la paroi musculaire abdominale  et identifier de ce fait le volume et la quantité de graisse présente sous la peau. Ce n’est qu’en fonction de ces résultats que le praticien décidera de la technique à utiliser.

Si votre ventre ne présente pas d’excès de peau et que seule la graisse en surcharge lui donne ce côté inesthétique, ce sera la liposuccion qui sera effectuée pour redonner au ventre du patient un aspect plat et esthétique.

Par contre si le côté inesthétique est causé par un petit excès de graisse et de peau sous l’ombilic, une mini-plastie abdominale est suffisante pour redonner une belle apparence au ventre.  En cas d’un relâchement de la paroi musculaire abdominale avec un excès de peau et de graisse, il y a lieu de recourir à l’abdominoplastie avec une transposition du nombril suivi d’une cure du diastasis. Cette intervention est obligatoire pour avoir un ventre plat.