fbpx

Liposuccion ventre ou abdominoplastie : Que choisir ? 

Un embonpoint au niveau de l’abdomen est chose courante que ce soit chez l’homme ou chez la femme même si le régime alimentaire est sain et la pratique du sport quasiment courante. Quoi que vous fassiez, les rondeurs qui sont localisées sur le ventre vont distendre la peau et de disgracieuses vergetures apparaissent. Deux solutions pour en venir à bout : La liposuccion du ventre ou l’abdominoplastie.

La correction de la paroi abdominale : Pourquoi ? Pour qui ?

Un changement dans le contour de la paroi abdominale peut être constaté au fil du temps que vous soyez homme ou femme.  La seule différence est que ce processus est variable d’une personne à l’autre.


En effet, si une simple perte naturelle de l’élasticité de la peau ramollit la paroi abdominale, que dire alors du changement de la silhouette quand il est influencé par le poids et la constitution, les grossesses éventuelles….

Pire que cela, chez les personnes qui étaient auparavant obèses et qui ont subi une perte de poids, il est constaté une sorte de tablier graisseux, à savoir une peau détendue et des tissus graisseux sous cutanés qui pendent comme un tablier sur le bas-ventre.


Si les concernés font appel à la chirurgie esthétique pour une modification de la paroi abdominale, c’est parce qu’ils ont honte de leur situation actuelle. En effet, il existe même des femmes qui semblent enceintes et d’autres qui n’arrivent pas à trouver de vêtements à leur mesure et sont gênées devant leur partenaire.


D’autres personnes à forte bedaine se souciant peu de l’aspect esthétique de leur corps regardent plutôt la gêne occasionnée par ce surplus de graisse pondérale comme les douleurs dorsales, les problèmes d’hygiène comme un encrassement de la peau dans le pli du bas-ventre.


Pour apporter une correction à sa paroi abdominale, il faut d’abord se mettre en tête que quel que soit la technique utilisée, il y a lieu de commencer par retrouver un poids qui se rapproche au maximum de la normale pour éviter toute complication ou un mauvais résultat. En tous les cas, le chirurgien n’accepte d’intervenir que si le concerné pourra être allégé de ce surplus pondéral et qu’il soit bien portant et dans de bonnes conditions physiques.


Toutefois, le choix de la technique va dépendre des résultats de l’examen médical, des avantages et des inconvénients de la technique et des risques encourus.


Bien sûr la correction de la paroi abdominale, que ce soit par liposuccion ou abdominoplastie  comporte des contre-indications comme les problèmes cardiaques,  des formes graves d’asthme, une cirrhose du foie ou la prise de médicaments qui fluidifient le sang.


La technique choisie pour corriger la paroi abdominale va dépendre des résultats de l’examen médical : qui prendra en compte l’élasticité de la peau, l’aspect des muscles droits de la paroi abdominale et enfin le degré d’amas graisseux local.

Liposuccion du ventre ou abdominoplastie : 2 techniques pour obtenir un ventre plat

Vous souffrez d’un amas graisseux ou d’un relâchement de la peau à cause d’une grossesse, de l’hérédité ou d’importantes variations de poids alors que vous cherchez avant tout à conserver un ventre plat, la solution existe.

Pour corriger ce problème, il faut avant tout avoir un poids proche de votre poids idéal et ce avant l’intervention chirurgicale. Une fois ce poids obtenu, vous allez choisir entre la liposuccion et une plastie abdominale qui sont deux solutions dont l’efficacité est prouvée pour l’obtention d’un ventre plat

Obtenir un ventre plat par la liposuccion

Dans le cas où vous cumulez de la graisse sous-cutanée sans que les muscles soient en cause et que votre peau n’est pas relâchée, la liposuccion viendra certainement à bout de vos amas graisseux. L’intervention consiste à introduire des canules fines en mousse sous la peau qui ont pour rôle l’aspiration de la graisse en surplus. Les adipocytes ne pouvant pas se multiplier, il n’y a aucun risque de reprise de poids si une bonne hygiène de vie est respectée. Le seul inconvénient réside dans le fait que l’intervention n’est pas prise en charge par la sécurité sociale et les mutuelles.

Obtenir un ventre plat par l’abdominoplastie

L’abdominoplastie va quant à elle corriger le ventre à 3 niveaux :

  • La pratique d’une liposuccion du ventre pour le retrait de la graisse en excès
  • Retirer les excès de peau pour enlever le tablier abdominal
  • Retendre la peau du ventre et corriger l’affaissement musculaire en donnant du tonus à la paroi abdominale.

La procédure est simple  puisque le plasticien va commencer par une suppression des graisses, retirer la peau en trop située entre le nombril et la ligne pubienne  et retendre la peau qui est située en haut de l’abdomen jusqu’à la ligne pubienne où la cicatrice va se situer.

Contrairement à la liposuccion, l’abdominoplastie peut être prise en charge par la sécurité sociale notamment en la présence de tablier abdominal ou après une chirurgie de l’obésité.

Liposuccion du ventre ou abdominoplastie

Liposuccion du ventre ou abdominoplastie : Quelles différences ?

La liposuccion

La liposuccion du ventre va éliminer les bourrelets récalcitrants et les poignées d’amour. Cette intervention chirurgicale consiste à aspirer les surplus de graisse situés en dehors de la ceinture abdominale. Le résultat est généralement définitif en respectant une bonne hygiène de vie.

L’opération de liposuccion peut être effectuée sous anesthésie locale ou générale et dure généralement 1 à 3 heures. Cette liposuccion du ventre se déroule soit en ambulatoire, soit avec une courte hospitalisation. C’est le lendemain que les résultats vont apparaitre du moment qu’il y a eu retrait de la surcharge graisseuse de cette partie du corps. Bien sur un résultat optimal ne peut être remarqué avant quelques mois,  le temps que la peau s’adapte à la nouvelle silhouette.

Cette intervention ne peut réussir si votre peau n’est pas assez ferme ou si elle présente de grandes vergetures et dans ce cas une abdominoplastie est nécessaire.

L’abdominoplastie

L’abdominoplastie, quant à elle, va permettre d’ôter l’excédent de peau et non pas la graisse au niveau du ventre. En pratique et de manière concrète, il va être retiré une bande de peau distendue située entre le nombril et le pubis. Le ventre va devenir plus ferme grâce à cette extension de peau saine qui se trouve au-dessus de la zone retirée.

Cette intervention est lourde par rapport à une liposuccion ce qui fait qu’elle se pratique uniquement sous anesthésie générale. Elle nécessite entre 2 et 5 jours d’hospitalisation. Ce n’est que lorsque la cicatrisation s’opèrera de manière correcte, qu’il sera possible de juger de l’efficacité de l’intervention à savoir au moins une année après son déroulement. Bien sûr, le chirurgien se chargera du suivi tout au long de cette période pour juger de son évolution.

Il est tout à fait possible de combiner une liposuccion et une abdominoplastie. Le résultat est nettement meilleur via cette combinaison. De toutes les façons, quel que soit l’option choisie ou la combinaison des deux, il est obligatoire de se faire accompagner par un professionnel qualifié qui vous prendra en charge avant, pendant et après l’intervention.

Toutefois, procéder aux 2 chirurgies en même temps n’est pas vraiment conseillé. Normalement c’est la liposuccion qui est pratiquée en dernier pour un résultat  d’abdominoplastie plus significatif.

Abdominoplastie seule ou la combinaison abdominoplastie et liposuccion : Un choix difficile

Il faut savoir avant tout que l’abdominoplastie peut se pratiquer seule et selon deux techniques différentes mais elle peut tout aussi bien être combinée à une liposuccion. Les deux techniques d’abdominoplastie à savoir celle complète ou la mini-abdominoplastie se différencient par la quantité de graisse et de peau à enlever. Mais les deux interventions vont aplatir l’abdomen grâce à l’élimination de l’excès de graisse et de peau en plus d’un resserrement de la paroi abdominale.

Liposuccion du ventre ou abdominoplastie

L’abdominoplastie complète

Pour  ce type d’intervention le plasticien va couper l’abdomen jusqu’à l’articulation de la hanche. Ensuite, il contournera la peau, les tissus et les muscles ceci sans compter que cette chirurgie demande le déplacement du nombril et qu’il est possible de subir des tubes de drainage sous la peau pendant quelques jours.

L’abdominoplastie à haute tension supérieure

Elle est considérée comme étant la meilleure technique pour sculpter l’abdomen avec un résultat optimal et une grande sécurité opératoire.

L’abdominoplastie circulaire ou bodylift

Elle est pratiquée en cas d’excès cutané circulaire qui se prolonge dans le dos. Dans ce cas, il devient possible de retirer la peau des lombes avec une cicatrice circulaire.

La mini-abdominoplastie

Cette technique  est pratiquée sur des personnes dont les dépôts graisseux sont accumulés sous le nombril ce qui rend le déplacement de ce dernier non nécessaire. Sans compter que ce type d’intervention est rapide et ne prend que deux heures de temps.

Quand on parle d’abdominoplastie, il faut savoir qu’il en existe deux sortes. En effet l’abdominoplastie peut être soit complète, soit sous une forme mini que l’on appelle communément une mini-abdominoplastie.

L’abdominoplastie est une intervention chirurgicale qui concerne plusieurs parties de l’abdomen. Par contre, la mini-abdominoplastie est plus simple. Elle consiste pour le chirurgien plasticien à faire une petite incision juste au-dessus de la région pubienne. L’excès de peau présent dans la zone du corps située en dessus de l’ombilic est supprimé et les muscles sous-jacents resserrés. Une liposuccion sera nécessaire par la suite pour éliminer les graisses superflues. L’intervention comprendra aussi à la fin un mini-lifting abdominal sur la zone sous-ombilicale du ventre. Cette mini-plastie abdominale  va permettre de resserrer de manière plus limitée les muscles de la région sous-ombilicale.

Abdominoplastie et liposuccion combinées

Cette combinaison peut tout aussi bien prendre le nom de Moniplastie. Dans ce cas, en plus de l’abdominoplastie, le chirurgien va injecter du liquide dans le ventre pour le rendre plus ferme et plus gonflé car cela facilite l’élimination des graisses. Il sera pratiqué une ou plusieurs incisions de petite taille sur le bas du ventre ou près du nombril et sera placé par le plasticien  une canule consistant en un tube métallique très mince afin de pouvoir atteindre la couche de graisse sous la peau.

Cette canule est soit fixée à un petit aspirateur ou à une seringue et va via son déplacement d’avant en arrière aspirer l’excès de graisse du ventre et de la taille. Il existe aussi d’autres outils pouvant être utilisés comme les ultrasons, le laser ou une puissance mécanique pour desserrer les graisses ou les éliminer. Enfin, des points de suture ou de la colle chirurgicale  fermeront les incisions.

Sur quelle base choisir entre les 3 techniques ?

Nul ne peut nier que le ventre est la partie du corps qui est la plus sujette à une prise de poids ou aux gonflements. De ce fait la graisse accumulée dans la paroi abdominale ne disparait pas facilement même avec des régimes draconiens ou la pratique d’un sport.

La chirurgie esthétique étant la seule solution pour se libérer des amas graisseux et obtenir un ventre plat. C’est au chirurgien de décider de la technique à adopter à savoir une liposuccion ou une abdominoplastie ou carrément une combinaison des deux.

C’est pendant la première consultation que le plasticien va réaliser un examen approfondi et minutieux pour une analyse de la qualité de la peau du patient, la quantité de graisse à éliminer et la tonicité des muscles. En fonction de ces critères, il esquissera les gestes opératoires à pratiquer selon la morphologie du patient.

Si l’abdominoplastie et la liposuccion sont deux actes de chirurgie esthétique totalement différents, ils peuvent être toutefois complémentaires. En effet,  la lipoaspiration va enlever les tissus graisseux à l’aide d’une canule, l’abdominoplastie traite plutôt  le relâchement cutané et la réparation de la paroi musculaire abdominale. Elle ne sera pas nécessaire si les muscles de la paroi abdominale sont toniques de manière suffisante.

Il faut donc distinguer 3 situations :

  • En cas d’un excès de peau important, un nombril déformé et une ceinture abdominale distendue, l’abdominoplastie se chargera de corriger tous ces défauts.
  • En cas d’excès de graisse prédominant sans déformation de la paroi abdominale, une liposuccion est suffisante.
  • S’il y a à la fois excès de graisse et de peau accompagné d’un important relâchement cutané, il faut cumuler les deux interventions pour un résultat optimal.

A quoi s’attendre après les deux interventions ?

Les suites post-opératoires de la liposuccion sont minimes. La zone traitée présentera quelques ecchymoses qui tendent à disparaitre en quelques semaines. Le résultat final sera visible après quelques semaines. Il n’y a pas de risques à prévoir et au pire des cas de petites différences se produisent dans l’épaisseur du tissu graisseux. Quant aux petits trous infligés par les petites piqûres nécessaires à la liposuccion, ils seront à peine visibles et laisseront au pire des cas une cicatrice minime.

Dans le cas d’une abdominoplastie, après l’opération, le ventre est plat. Par contre la cicatrice obtenue après l’opération est horizontale et se place sur le bas-ventre. Elle s’élargit après quelques temps pour laisser place à une marque rouge et épaisse. Ensuite elle va s’aplatir et blanchir mais restera toujours visible. Toutefois la marque laissée sur l’ombilic ne se voit presque pas. Mais il faut penser à  enduire ces marques d’une crème de manière régulière et ce pendant quelques mois et les masser pour les rendre plus souples.

De plus, du moment que la peau a été détachée d’une partie du ventre pendant l’opération, il est possible de subir une perte des sensations cutanées à ce niveau du corps. Il faudrait à peu près une année pour que ces sensations reviennent.

Liposuccion du ventre ou abdominoplastie

Liposuccion du ventre ou abdominoplastie : avantages et inconvénients

Il y a lieu de souligner que la liposuccion abdominale est différente d’une abdominoplastie. Une liposuccion du ventre va supprimer la majorité de la graisse située sous la peau et les muscles abdominaux. En cas d’un tonus musculaire abdominal adéquat, la liposuccion fournit une amélioration spectaculaire de la silhouette et un aspect naturel de l’abdomen. Les cicatrices seront infimes. Pour les patients ayant subi une liposuccion, la peau abdominale va se contracter en douceur et il ne sera plus nécessaire d’ôter la peau de manière chirurgicale. Par contre une abdominoplastie va tout d’abord exiger une liposuccion pour enlever la graisse et l’ablation d’une grande partie de la peau du bas-ventre avec la possibilité de déplacer le nombril. La technique est reconnaissable par sa cicatrice inesthétique qui s’étend sur tout  l’abdomen jusqu’au niveau de la zone pubienne. Ceci sans compter que le nombril perd son aspect naturel. Ceci nous permet donc de dire que la récupération après une liposuccion du ventre est beaucoup plus sure, plus rapide et plus facile qu’après une abdominoplastie.

Il existe pourtant des personnes et particulièrement des femmes pour qui la plastie abdominale serait mieux adaptée à leur cas que la liposuccion. Ce sont principalement les femmes qui subissent soit un relâchement exceptionnel de la peau de l’abdomen inférieur, soit un nombre très important de vergetures ou des muscles abdominaux très étirés suite à une grossesse. Face à ces problèmes l’abdominoplastie est la seule technique pouvant procéder à l’élimination de la peau où les vergetures sont les plus graves et les plus dangereuses. Cette technique créera donc un ventre plus plat via le resserrage des muscles abdominaux. Par contre une liposuccion serait mieux adaptée aux patientes dont les muscles abdominaux n’ont pas vécu les inconvénients d’une grossesse.

Toutefois, si une plastie abdominale élimine la peau abdominale supplémentaire ne signifie en aucun cas que le patient ait besoin nécessairement de cette abdominoplastie. Après la liposuccion, la peau abdominale se contracte tellement rapidement que l’ablation de la peau devient superflue.

Sinon, il ne faut pas penser que la plastie abdominale ne présente aucun inconvénient et malgré ses avantages, chaque médaille a son revers. Nous citons en premier lieu les cicatrices qui ont pour conséquences un aspect déformé du pubis et du bas-ventre. De plus un changement de place du nombril lui donnera un air non naturel.

Il faut savoir aussi qu’une abdominoplastie est une intervention plus dangereuse qu’une liposuccion. Les risques de complications  sont plus élevés et à ce titre une liposuccion seule produit dans la plupart des cas des résultats satisfaisants en évitant non seulement les risques encourus et les frais supplémentaires engendrés.

Côté coût, une abdominoplastie  revient au double du prix d’une liposuccion abdominale et cette dernière prend moins de temps de récupération pour les personnes qui travaillent car sauf cas exceptionnel, les 2 interventions ne sont pas prises en charge par la sécurité sociale

C’est pour cela que le patient doit tenir compte de l’avis du chirurgien pendant la visite avant l’intervention. Il est le seul à pouvoir décider si une liposuccion abdominale est suffisante. Pour cela il procédera à l’analyse de plusieurs paramètres à l’instar de l’état de la peau, la surcharge pondérale, la tonicité des muscles, ainsi que la morphologie du patient pour arriver à proposer la solution adaptée à son propre cas. Par la suite, une discussion a lieu entre le patient et le chirurgien pour déterminer en connaissance de cause l’intervention à pratiquer.

La question qui se poserait serait de savoir pourquoi l’abdominoplastie est pratiquée alors qu’une liposuccion est plus sûre. En effet, la liposuccion abdominale est non seulement plus sure mais elle donne une apparence plus naturelle sans cicatrices apparentes. Elle va donc remplacer l’abdominoplastie et mieux encore, elle est considérée par les patients comme la technique de référence pour améliorer sa silhouette.

Malgré les avancées de la liposuccion dans les choix des patients, il s’avère que l’abdominoplastie est aussi demandée par tout patient qui croit encore que les avantages d’un ventre extra-plat sont plus importants que l’apparence d’un nombril déformé et une grande cicatrice abdominale.

Au vu de cette catégorie de personnes qui s’orientent vers l’abdominoplastie, il faut  minimiser au maximum ses risques. Il y a lieu de commencer par donner des conseils aux patients et les solliciter de commencer par la pratique d’une liposuccion abdominale et pratiquer en cas de besoin une abdominoplastie quelques mois plus tard. Après l’intervention, le  patient sera tellement content du résultat obtenu par sa liposuccion qu’il ne cherchera plus à subir une abdominoplastie. Au cas où, il ne sera pas amplement satisfait, il aura l’avantage de ne pas subir deux interventions en une  et elles seront donc séparées dans le temps pour devenir des interventions mineures et donc plus sures.