IMPLANT DENTAIRE

L’implant dentaire : De quoi s’agit-il ?

implant dentaire

L’implant dentaire est une racine en métal appelée fixture. Elle est posée par le chirurgien dans la mâchoire et sous la gencive. Une fois l’implant mise en place, il sera possible d’y fixer des couronnes en remplacement des dents manquantes.

Pourquoi recourir à l’implant dentaire ?

L’implant dentaire améliore la qualité de vie puisqu’il permet :

  • De résoudre les problèmes de mastication et retrouver une élocution normale
  • D’obtenir le résultat esthétique espéré
  • D’éviter de meuler les dents saines
  • De garantir une bonne tolérance
  • D'éviter les désagréments des prothèses amovibles
  • De conserver la structure osseuse
  • De retrouver un confort de vie.

L’implant dentaire : Pour qui ?

Vous pouvez recourir aux implants dentaires et ce quel que soit votre âge si

  • Vous êtes en très bonne santé
  • Vous n’avez pas de perte osseuse importante
  • Vous ne présentez pas de maladies gingivales ou des complications de morsure

Les différents types d’implants dentaires

Généralement les implants dentaires sont catégorisés selon la technique de pose. En partant de cette hypothèse, il y a lieu de classer les implants dentaires en 2 catégories à savoir : les implants dentaires posés en une seule étape et les implants dentaires posés en deux étapes.

Les implants dentaires posés en une seule étape

Cette catégorie d’implants ne nécessite qu’une seule intervention chirurgicale. Elle consiste à placer l’implant dentaire sur l’os de l’arcade tout en laissant le haut visible sur la gencive qui va être suturée. Après quelques mois nécessaires à une cicatrisation effective, la restauration temporaire et la fixation de la butée se feront sans chirurgie.

Pour cette technique ce sont les implants sous-périostés qui sont le plus souvent utilisés. Ils se placent sur l’os de l’arcade et sont donc très pratiques pour une pose en une étape ou pour un patient dont la hauteur de l’os est insuffisante.

Les implants dentaires posés en deux étapes

La pose de ce type d’implant nécessite une intervention chirurgicale pour placer l’implant dans l’os de l’arcade. Après cicatrisation, une deuxième opération mais mineure cette fois permettra de dévoiler la tête de l’implant sous le tissu de la gencive. Par-delà une restauration temporaire sera effectuée et la butée pourra être posée sur l’implant.

Pour ce type d’interventions, ce sont généralement les implants endostéales ou endo-osseux qui sont utilisés. Ils se placent dans l’os de l’arcade et remplacent une prothèse amovible. Pour ce genre d’implants, il est possible de trouver ceux de type vis, de type blanches ou de forme cylindrique.

implant dentaire

Les techniques de pose d’un implant dentaire

Le diagnostic

Après les radiographies et les images tomodensitométriques prises par le dentiste, une évolution du traitement a lieu. Le patient et le dentiste vont discuter ouvertement des différentes solutions pour une meilleure information du patient afin qu’il puisse prendre sa décision en connaissance de cause.

Le médecin va vérifier si le volume osseux est suffisant pour la pose d’un implant. Sinon une augmentation osseuse est requise.

Mise en place de l'implant

L’implant va être inséré par le dentiste via une intervention chirurgicale  sous anesthésie locale. Du moment que le patient passera une période de cicatrisation assez longue sans ses dents, il sera placé dans la bouche une restauration provisoire sur l’implant.

Phase de cicatrisation

Cette phase dure de deux semaines à quelques mois. Pendant cette période, il sera observé une croissance et une intégration osseuses autour de l’implant. Cette phase de cicatrisation nécessite une très bonne hygiène bucco-dentaire. Après cicatrisation, cette racine artificielle sera une sorte de base pour la fixation de couronnes individuelles, des bridges ou une prothèse complète.

Mise en place de la restauration

Un laboratoire dentaire va utiliser une empreinte du site implantaire pour la production de la couronne, du bridge ou carrément une prothèse complète. Cette restauration ne sera placée qu’après complète cicatrisation de l’implant.

Les soins ultérieurs

L’implant dentaire est un très bon investissement à réaliser puisque avec des soins ultérieurs de qualité, il peut durer toute une vie. En effet, comme avec des dents naturelles, les implants nécessitent une hygiène bucco-dentaire  irréprochable et des soins réguliers.

Les résultats

Le résultat de la pose d’un implant dentaire est immédiat dès que la prothèse est posée.

implant dentaire

Les avantages d’un implant dentaire

  • L’implant dentaire n’est pas considéré comme un élément étranger, c’est une racine artificielle qui va après sa cicatrisation fusionner avec le corps et agir comme une racine naturelle.
  • L’implant dentaire a pour avantage de préserver la structure faciale. Sans implant, l’os recule et la forme du visage change au fil du temps
  • Avec un implant dentaire, vous profitez d’une bonne fonctionnalité de vos dents et votre sourire est toujours aussi attirant. Vos dents semblent naturelles et il n’y a aucune différence visible entre une dent naturelle et celle reliée à un implant.
  • Avec un implant dentaire pas besoin de retouches car les dents aux alentours ne sont pas affectées et la substance naturelle de la dent reste intacte.

Les risques d’un implant dentaire

La perforation

Pendant la pose de l’implant dentaire dans le maxillaire, il y a un risque de blesser des structures avoisinantes comme la perforation du sinus maxillaire, la plaque linguale ou labiale, la gencive ou le canal alvéolaire inférieur. Une perforation peut entrainer des problèmes liés à divers infections.

L’infection

Une infection est catégorisée parmi les complications considérables de l’implantation dentaire. Elle peut se produire dans la zone affectée et se présente généralement sous forme d’abcès, de fistule, suppuration.  En cas de non traitement de l’infection, elle risque d’atteindre des régions plus larges du corps.

La perte osseuse excessive

Une perte osseuse dans le lieu où doit se faire l’implant peut réduire si elle est excessive la stabilité du remontage d’implant ce qui exige une intervention chirurgicale.

Le bris ou la fracture d’un implant

Que ce soit le bris ou la fracture de l’implant, c’est toujours une complication sérieuse. Il est possible de temps d’y remédier par un démontage de la vis et du remontage de l’implant mais l’os qui reste peut manquer d’intensité pour supporter un implant neuf.

Une fracture d’un aboutement peut toutefois être fixée en remontant l’aboutement et la tête. Cette complication  n’a pas d’impact important sur la fusion de l’implant et de l’os et reste plus facile à traiter qu’un bris.

D’autres complications peuvent survenir et nous pouvons citer :

  • Une lésion nerveuse qui entraine une douleur ou un engourdissement dans les tissus environnants
  • Une nécrose du tissu : Des cellules comprises dans l’aileron du tissu autour de l’implant peuvent mourir dans des cas rares à savoir 1 cas sur 20.
  • Une récession gingivale : La gencive qui est à côté de l’implant peut reculer ce qui expose l’emboutement en métal.
  • Un échec de cicatrisation exigeant une greffe osseuse
  • Un saignement excessif
  • Une hyperplasie

Le coût

implant dentaire

La pose d’un implant dentaire avec pilier  revient à 650 € auquel il faut rajouter 500 à 1000€ par couronne. Les tarifs sont variables et changent  selon les matériaux utilisés, les techniques opératoires, les pays et les praticiens.

FAQ

  • Un implant en céramique est-il meilleur que celui en titane ?

Le titane est un métal biocompatible, c’est-à-dire non toxique et bien toléré par le corps. Il est utilisé depuis des décennies dans l'industrie des dispositifs médicaux. À ce jour, il n'existe aucun cas de réaction allergique au titane. En raison de ces attributs, les implants dentaires en titane peuvent durer des décennies.

Les implants en céramique sont fabriqués en céramique haute résistance et conçus pour répondre à des exigences fonctionnelles et esthétiques maximales. En cas de gencives de faible épaisseur ou de récession gingivale, il ne brille pas car il a la couleur d'une dent naturelle.

  • Combien de temps faut-il attendre avant la restauration finale ?

Après l’insertion de l’implant, il faut attendre environ 6 à 8 semaines le processus de liaison. L’implant doit atteindre la stabilité nécessaire pour supporter le même poids qu’une dent naturelle.

  • Existe-t-il des mesures spéciales pour des soins ultérieurs ?

Une hygiène bucco-dentaire impeccable est demandée pour la pose d’un implant. De plus après la pose, les dents doivent être bien entretenues.

  • Existe-t-il une limite d’âge à l’implantation dentaire ?

Les implants peuvent être insérés à la fin de la croissance de la mâchoire. Par contre il n’y a pas de limite d’âge sauf si le patient présente un risque médical significatif, ce risque ne pouvant être évalué que par un dentiste.

  • La pose d’un implant dentaire est-elle douloureuse

La pose de l’implant dentaire se fait sous anesthésie locale pour éviter toute douleur sinon un léger sédatif est administré. Après la pose, il est possible de ressentir un léger inconfort à cause des enflures passagères pour lesquelles un analgésique suffit.