AUGMENTATION MAMMAIRE EN TUNISIE

Pourquoi recourir à l’augmentation mammaire

augmentation mammaire

Vous êtes mécontentes de la taille de vos seins et votre moral est au plus bas ? Vous  seins sont petits et sans forme ? La solution existe : recourir à la chirurgie esthétique pour une augmentation mammaire.

L’intervention pour une augmentation mammaire va amplifier le volume d’une petite poitrine ou apporter des corrections à des seins abîmés soit suite à un développement insuffisant de la glande ou d’une perte de volume glandulaire. Sinon un faible volume des seins peut être associé à une poitrine tombante.

L’augmentation mammaire : Pour qui ?

L’augmentation mammaire est la solution appropriée pour les poitrines qui présentent les malformations suivantes :

  • ​Les seins tubéreux  à savoir ceux dont la base est étroite pour leur donner une forme tubulaire et une aréole large.
  • Les asymétries mammaires
  • L’absence totale de glande mammaire
  • Une poitrine affaissée
  • Le syndrome de Poland
  • Les poitrines  qui nécessitent la chirurgie reconstructrice​ suite à une mastectomie.

La composition des prothèses mammaires

Un implant mammaire doit reproduire la consistance naturelle du sein  et comprend donc plusieurs substances. Il est composé de gel de silicone dont la consistance est moins fluide et ne risque donc pas de se répandre en cas de rupture de l’enveloppe. La sensation au toucher est proche de celle d’un sein naturel. Il comprend aussi du sérum physiologique qui est versé pendant l’intervention par le praticien.

Les techniques d’augmentation mammaire : Implant en silicone ou lipofilling

L’implant mammaire

augmentation mammaire

C’est la méthode la plus couramment pratiquée car elle a fait ses preuves sur le plan sécuritaire. De plus cette technique offre plusieurs choix quant à la forme des seins, le volume, la disposition, le type de remplissage et les cicatrices induites.

L’implant mammaire est généralement conseillé pour les femmes souhaitant augmenter le volume des seins de manière significative. Toutefois si la corpulence de la patiente  est mince ou moyenne, l’implant mammaire est tout à fait recommandé. 

L’injection de graisse par lipofilling

La technique est basée sur un comblement de la poitrine par la graisse. C’est en quelque sorte une autogreffe de tissus adipeux qui repose sur le prélèvement de la graisse par liposuccion là où il y a excès. La quantité de graisse nécessaire au lipofilling est de 500 ml.

Les différentes étapes pour réaliser une augmentation mammaire

1 mois avant l’intervention

  • ​A ce stade vous avez fait le point avec le chirurgien concernant ​vos souhaits. La consultation avec le chirurgien va servir à prendre en compte les éléments importants de votre corps comme le poids, la taille, la morphologie thoracique, le nombre de grossesses, les allaitements, la qualité de la peau et l’importance de la graisse. Ceci est important pour déterminer le type de cicatrice, le type de remplissage, la forme et la position de l’implant ainsi que la taille des prothèses.
  • Des examens sanguins sont réalisés pour vérifier qu’aucune contre-indication ne puisse altérer l’intervention.
  • Une mammographie et une échographie des seins sont effectuées

Quelques jours précédant l’intervention

  • Information du chirurgien de toute prise médicamenteuse. L’aspirine et les anti-inflammatoires ainsi que leurs dérivés sont proscrits 10 jours avant l’intervention.
  • Interdiction de fumer les jours précédents l’intervention et ceux qui suivent l’opération.

L’intervention en elle-même

L’augmentation mammaire nécessite une intervention rapide qui dure environ 50 minutes sous anesthésie générale. Cette intervention est différente des autres puisqu’elle se déroule en position semi-assise pour un meilleur contrôle de la symétrie et le placement des prothèses.

Le chirurgien plasticien commence par effectuer une incision en arrière de chaque sein afin de créer une sorte de poche pour y mettre l’implant. Une fois l’implant mammaire introduit et positionné pour une apparence optimale et la symétrie, les incisions sont fermées soit par des points de suture ou par une bande adhésive ou de colle

Les suites opératoires

Il est possible de ressentir certaines douleurs les premiers jours qui peuvent être traitées par des antalgiques adaptées. De plus il n’y aura pas de retrait de fils, ces derniers étant résorbables.

Des activités légères peuvent être entreprises à partir du lendemain de l’intervention et une douche sera prise dès le deuxième jour après l’intervention. La convalescence n’excède pas les 10 jours.

Par contre l’exposition au soleil est à éviter pendant 6 mois pour éviter un trouble de la coloration des cicatrices.

Les résultats

Le résultat, à savoir des seins fermes et galbés et une poitrine généreuse, est visible immédiatement mais il ne sera optimum que dans un intervalle de 6 à 12 mois.

Avant / Après

augmentation-mammaire-avant-apres

Dans ce cas, la patiente nécessite une augmentation mammaire par prothèse pour corriger une hypertrophie. La prothèse va être de 280 CC et va être placée sous le muscle. Une belle poitrine en perspective garantie !

augmentation-mammaire-avant-apres-2

La patiente est désespérée par le volume de ses seins. Elle est presque plate et désire par-dessus tout avec une belle poitrine. Le chirurgien propose dans ce cas une augmentation mammaire avec prothèse en arrière du muscle dont la taille est de 280 cc pour l’obtention d’un bonnet C. La patiente est toute contente d’un résultat qui dépassait ses espérances. Elle pourra étrenner tous les décolletés, elle est sure de faire des jalouses autour d’elle.

augmentation mammaire

Dans ce cas, la patiente profitera de la mise en place d’un volume équivalent à 260 cc avec des implants ronds de projection moyenne et donc d’un profil modéré. La cicatrice va se situer au niveau de l’aréole et devient quasiment invisible après une année au maximum. La patiente qui a subi l’intervention est très satisfaite du résultat postopératoire.

Le coût

Pour une augmentation mammaire, comptez un budget entre 1900 et  2500 € selon le cas. ​

FAQ

  • Quel est l’âge minimum pour subir cette intervention ?

Il est généralement conseillé d’avoir au moins 18 ans pour recourir à cette intervention par respect de la fin de la croissance et de s’assurer que les motivations soient stables.

  • Peut-on ressentir une différence au toucher entre une poitrine naturelle et celle refaite ?

L’aspect de la poitrine avec des prothèses est différent selon le produit de remplissage utilisé, le volume et la position de ces prothèses. C’est le chirurgien plasticien qui vous conseillera sur celui qui convient le mieux avec votre silhouette.

  • L’allaitement est-il possible après l’opération ?

Bien sûr, l’augmentation mammaire par prothèse n’empêche pas l’allaitement du moment que le système anatomique des canaux qui apportent le lait n’est pas du tout concerné par l’intervention en question.

  • Une augmentation mammaire peut-elle augmenter les risques du cancer du sein ?

À ce jour aucune étude n’a établi de corrélation entre l’augmentation mammaire et le cancer du sein. Par contre en effectuant une mammographie, il est important de signaler au radiologue le port d’implant pour éviter de fausser les résultats.